FORUM TEAM EXTRA-FISH 87


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fabriquer ses GOZZERS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
BIGBOSS
Admin
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8979
Localisation : LIMOGES ( 87 )
Emploi : DIRIGEANT
Loisirs : PECHE/PHOTO
Points : 93167
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Fabriquer ses GOZZERS   Lun 23 Nov 2009 - 16:55

Faire ses propres asticots ou gozzers
Les plus simples à produire sont les gozzers. Premièrement, il faut déterminer le support où on veut élever les larves. Tout est possible : les asticots apprécient aussi bien la viande que le poisson mais, selon la chair utilisée, les gozzers peuvent avoir une taille et une tendreté différentes. On a aussi le choix entre les viandes blanches et les rouges : les premières donnent des gozzers plus clairs et souvent moins denses. Avec les abats ou le foie, les larves prennent même une couleur marron qui n'inspire pas forcément confiance mais qui est terriblement efficace. Les viandes les plus couramment utilisées sont le coeur de boeuf ou de porc, la chair de volaille et le foie de porc. Il faut aussi accorder une mention très particulière à la cervelle : elle permet de produire des gozzers encore plus tendres qu'avec les autres viandes et d'une couleur parfaitement blanche.

Les larves élevées sur la chair de poisson possèdent aussi une couleur claire, mais elles sont beaucoup moins denses que celles nourries à la viande, sans doute à cause de la plus grande teneur en eau de la chair. Cette légèreté peut être avantageuse pour les pêches à la descente ou en surface : un asticot très léger descend alors plus lentement et plus naturellement à travers la couche d'eau et a plus de chances d'intéresser un poisson qu'une larve qui coule à pic vers le fond ! La mouche du gozzer a pour particularité de pondre uniquement dans l'obscurité.
Dans le passé, on conseillait donc de placer un morceau de viande dans une cave ou le recoin d'un garage. Mais il y a encore beaucoup plus simple : il suffit de disposer d'une boîte en carton (une boîte à chaussures est idéale) sur le couvercle de laquelle on perce un trou. Celui-ci n'a pas besoin d'être grand, les mouches, guidées par leur odorat très aigu, trouvent sans problème le chemin vers la viande nourricière. Inutile également de disposer un gros morceau de viande : les mouches pondent parfaitement sur un morceau de seulement quelques centimètres carrés. C'est de toute façon une règle si vous souhaitez élever des asticots sans odeur : ce ne sont pas les larves qui dégagent de mauvaises odeurs mais la viande entrant en putréfaction. Il ne faut donc jamais mettre de trop grandes quantités de viande à la fois mais plutôt ajouter, chaque jour s'il le faut, de petites quantités immédiatement consommées par les larves, évitant ainsi tout risque de pourriture.
Selon l'endroit, la ponte a lieu en quelques heures ou nécessite une journée entière. Allez simplement jeter un coup d'œil rapide de temps en temps. Les oeufs sont déposés par grappe : une seule suffit pour obtenir suffisamment de gozzers pour une ou deux parties de pêche. Si la ponte est trop importante, éliminez simplement les oeufs en trop, sinon vous allez devoir ajouter beaucoup de viande par la suite et l'élevage risque de dégager de mauvaises odeurs. Placez ensuite le petit morceau porteur des œufs sur un morceau de viande de plus grande taille et emballez le tout dans une bonne épaisseur de papier journal. Placez-le ensuite dans un bac et couvrez de sciure. Il ne reste plus qu'à mettre le tout dans un endroit sec et à température constante.
Au bout d'une journée (si la température avoisine les 20° C), les oeufs éclosent et les petites larves commencent à se nourrir. Surveillez alors tous les matins l'évolution de leur développement et ajoutez de la viande au fur et à mesure des besoins. En été, il faut seulement entre quatre et six jours pour obtenir des gozzers bien gras et très tendres. Ils cessent alors de s'alimenter et il convient de les tamiser pour les séparer des restants de viande. En procédant de la sorte, il est facile de produire des asticots utilisables immédiatement mais, si vous les achetez dans le commerce, il va vous falloir les conserver Le mode de conservation varie selon le type de larve et ce qu'on souhaite en faire.
Les pinkies, par exemple, étant des rois de l'escalade dès qu'il y a la moindre trace d'humidité, il convient de les placer au réfrigérateur avec une assez grande quantité de farine bien sèche. Il est même plus prudent de ten¬dre un bas de femme sous le couvercle pour éviter tout problème, car les pinkies peuvent très bien passer par les minuscules trous d'aération des boîtes à esches. Les asticots, destinés à l'agrainage, peuvent aussi être placés dans de la farine de mais ce qui permet de les dégraisser. En ce qui concerne les larves très tendres, destinées exclusivement à l'eschage, je préfère les conserver dans de la sciure humide. Je trouve qu'elles restent ainsi plus tendres et ont moins tendance à durcir.

Source pêche mag .

_________________
Admire la personne qui te critique car prisonnière de sa propre jalousie elle ne fait que t'admirer .
L'homme prudent est comme l'épingle: sa tête l'empêche d'aller trop loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.extrafish.fr
 
Fabriquer ses GOZZERS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fabriquer sa whey ?
» Fabriquer un régulateur
» fabriquer une aile ...
» Outils spéciaux à fabriquer!
» Fabriquer ses paupières de phares Zx

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM TEAM EXTRA-FISH 87 :: TOUT SUR LA PÊCHE AU COUP :: Les esches-
Sauter vers: